LE POELE DE MASSE NE DEMANDE QU’A SE DEMOCRATISER...

Pour être incollable sur le poêle de masse, approfondissez le sujet et votre projet.

Cette foire aux questions est l’espace où je vous donne la parole. J’y retranscris les questions les plus fréquentes. Certaines de ces réponses devraient lever quelques-unes de vos interrogations. En tout cas si vos questions restent sans réponse, n’hésitez pas à me les poser via mon formulaire.


Lois, Réglementations, Normes et Sécurité

Comme toutes les installations de chauffage, votre poêle de masse doit être vérifié et nettoyé par un professionnel diplômé une fois par an. Le conduit de fumée devra lui être ramoné une à deux fois par an selon la réglementation sanitaire en vigueur dans votre département. A l’issue de cette prestation, vous sera remis un certificat de ramonage montrant, ou non, la conformité de votre conduit de fumée. Ce certificat qui vous couvre auprès de votre assurance ne peut vous être remis que par un professionnel diplômé.

Le respect de la norme EN 15544 vous garantit un dimensionnement de votre poêle de masse propre aux caractéristiques de votre maison et du conduit de fumée. Ainsi vous obtenez un rendement utile et des émissions gazeuses fidèles à votre installation

Les garanties réglementaires :
• assurance décennale
• responsabilité civile professionnelle
• respect des règles de l'art et des DTU

Les garanties de performances :
• performance de rendement utile >78%
• performance sur le taux des émissions de gaz polluants et nocifs

Les garanties de durabilité :
• le foyer, ainsi que les canaux de récupération de la chaleur sont entièrement réalisés en briques réfractaires de haute qualité
• performance sur le taux des émissions de gaz polluants et nocifs
• l'habillage est réalisé aussi en matériaux de grande durabilité (briques cuites, ou briques compressées, pierre…)
• tous les éléments du poêle sont maçonnés avec de l'argile, sans aucun produit chimique

Les garanties sanitaires :
• utilisation exclusive de produits neutres pour la construction de votre poêle, donc pas de risques d’intoxication ni d'émissions de fibres ou de COV (composés Volatiles Organiques) dans l'environnement de votre maison.

Aucun risque de feu de cheminée avec votre poêle de masse Bélénos car les températures des fumées dans le conduit sont toujours inférieures aux températures supportables par ce conduit. Dans un poêle de masse, seule la porte du foyer dépasse les 60°C. Les autres éléments du poêle de masse n’encourent aucun risque de brûlures, au contraire l’idée est souvent de venir s’y blottir. Grâce à une conception étanche et un dimensionnement prévu, le poêle de masse n’émet aucun gaz nocif dans l’habitat.

Savoirs et Techniques du feu

Le rendement utile

Le rendement utile d’un poêle de masse est la quantité d’énergie de la combustion qui sert à chauffer votre habitation. Comme un bon rendement de combustion avoisine les 100%, le rendement utile est la seule donnée intéressante à retenir pour vous.

La puissance de chauffage d’un poêle de masse

Plusieurs paramètres entrent en compte mais dans la majeure partie des cas cela est tout à fait possible. La combinaison de différents facteurs rend parfois impossible de chauffer le volume habitable avec un seul poêle de masse (absence d’isolation, enchevêtrement de pièces, maison très grande, climat extrême…). Il y a très peu de risques que vous soyez ces cas particuliers !

Tout à fait ! Il devient même très simple d’usage car la demande énergétique faible sera résolue par un foyer à petit chargement et une épaisseur de briques surévaluée pour diffuser la même quantité de chaleur mais sur un temps plus long. Donc pour vous ce sera moins de chargement, des chargements moins lourds sans risquer la surchauffe.

La combustion

Le taux de combustion est le rapport entre l’énergie dégagée par la combustion d’une bûche et l’énergie potentielle de cette bûche avant la combustion. Un poêle de masse Bélénos atteint des rendements de combustion dits propres car supérieurs à 99%.

La combustion est avant tout le résultat de la réaction de l’air et du bois soumis à une source de chaleur. Au commencement votre allumette ou votre briquet… Mais pour que cette réaction soit optimisée plusieurs facteurs interviennent :
• La qualité du séchage du bois et l’air disponible entre les bûches lors du chargement
• La quantité de bois et le diamètre des bûches
• Une arrivée d’air de combustion calibrée
• Des turbulences d’air dans votre foyer
• L’allumage du feu
• Un dimensionnement optimisé de toute votre installation (arrivée d’air, foyer, conduit de fumée)
Malheureusement très peu de professionnels peuvent aujourd’hui répondre à ces paramètres.

Comme son nom l’indique, il consiste à renverser nos habitudes d’allumage en plaçant les grosses bûches en bas, à réduire progressivement les sections en les croisant jusqu’au petit bois au-dessus. Le feu va alors brûler de haut en bas, comme une bougie. L’allumage top down présente l’avantage d’améliorer le rendement de combustion et de moins polluer. En effet avant de s’enflammer la bûche est en phase de dégazage au contact de la chaleur. Ces gaz, polluants pour la plupart, vont donc être brûlés quand ils vont rencontrer les flammes situées au-dessus ! Un moyen simple de constater l’efficacité de cette méthode est d’observer la couleur et la densité des fumées qui sortent de votre conduit de fumée. Vous verrez, vous serez bluffé !

Le bois de chauffage

Le poêle de masse est avant tout dédié au bois bûches mais vous pouvez utiliser des bûches de bois compressé en diminuant la masse du chargement de 20%. Par contre les granulés bois ne sont pas recommandés. La longueur de vos bûches pourra varier de 25 à 60 cm selon la puissance de votre poêle de masse et selon vos souhaits. Vous pouvez brûler n’importe quelle essence tant que votre bois à un taux d’humidité inférieur à 20%. Au-delà vous risquez à terme d’endommager le poêle et de faire baisser le rendement utile.

Le stockage présente plusieurs fonctions qui ont toutes leurs importances et qui vous assureront un bon usage de votre poêle de masse (en évitant l’humidité et les moisissures) :
• Toutes vos bûches seront au moins fendues en deux
• Vos bûches ne dépasseront pas un diamètre de 15 cm
• Le bois sera mis à l’abri de la pluie
• Le bois est dans un espace ventilé
• Le bois n’est pas stocké à même le sol

Votre séchoir à bois peut aussi faire office d’espace de stockage. Dans ce cas, il vous faudra plus de place disponible car vous devrez opérer des rotations sur 3 ans pour vous assurer d’avoir du bois sec. Le séchage présente aussi quelques exigences supplémentaires pour que le bois sèche dans de bonnes conditions :
• Idéalement les bûches sont placées dans le sens du vent sur une seule épaisseur. Le vent étant un facteur aussi important que les températures ou l’humidité de l’air pour le séchage
• Votre séchoir, comme pour le stockage, met le bois à l’abri de la pluie mais est ouvert dans le sens de la longueur des bûches pour que l’air circule entre les bûches

Bien sûr à condition que celui-ci soit exempt de vernis ou de traitement et qu’il soit sec. Si le bois est traité ou verni, il doit finir en déchetterie.

Généralités du Poêle de masse

L’objet poêle de masse

La masse est la caractéristique première d’un poêle de masse. Elle est directement proportionnelle à la quantité d’énergie que votre poêle peut restituer dans votre maison. Il faut imaginer la masse comme une batterie et le chargement de bois comme un générateur. La cohérence entre les deux rend l’usage optimal. Si vos besoins énergétiques sont importants, la masse devra donc être dimensionnée en conséquence. Votre poêle peut dans ce cas de figure atteindre 6 tonnes. A l’inverse, si les besoins sont faibles un poêle de masse d’une tonne peut suffire.

Tout dépend de vos envies, de la puissance du poêle, de la forme (haute ou étalée), l’emplacement dans la pièce (central ou accolé à un mur) et des options de conception que vous choisirez. Mais sachez qu’un petit poêle peut s’intégrer sur une surface d’un mètre carré.

La forme sera celle que vous aurez validée. Je suis présent à vos côtés pour vous faire partager mon expérience d’aménagement de l’espace et les solutions que je peux proposer. Par exemple un poêle central peut, en général, être bas pour laisser passer le regard, un poêle accolé au mur peut lui être construit en hauteur pour gagner de la place

Votre usage du poêle de masse

Vous automatisez le réglage de la puissance sans vous en rendre compte ! C’est la fréquence de vos flambées qui règlent cette question. Concernant le flux de chaleur que vous désirez (température d’ambiance, réactivité du poêle de masse), ce paramètre est établi avec vous lors du dimensionnement. En effet je peux directement influer la distribution de chaleur du poêle de masse en variant les épaisseurs de maçonnerie.

En rentrant le dimanche soir la température aura un peu chuté (pour une maison moyennement isolée avec un peu d’inertie). Vous procéderez à un chargement classique puis vous rajouterez un demi-chargement en fin de flambée. Au réveil la température sera redevenue tempérée. En cas de météo très fraîche, vous aurez peut-être besoin de refaire une flambée le matin. Au plus tard le lundi midi vous serez de nouveau confortablement installé chez vous. Sachez que ce phénomène serait plus long avec tout autre type de chauffage !

C’est enfantin :
• Vous placez votre bois dans le foyer avec la quantité de bois prévu en faisant un chargement top-down (voir ci-dessous)
• Vous ouvrez le clapet d’arrivée d’air
• Vous allumez le chargement de bois à l’aide de votre module d’allumage
• Vous refermez la porte du foyer

Puis en fin de flambée (si vous oubliez la phase suivante, l’impact n’existe que sur le rendement de la flambée mais pas sur l’usage ni la sécurité) :
• Vous tisonnez les braises
• Dès qu’il n’y a plus de flammes vous refermez le clapet d’arrivée d’air
• Vous pouvez retourner vaquer à vos occupations favorites

La combustion étant complète vous n’avez quasiment pas d’imbrûlés pour chaque flambée. Votre poêle de masse ne vous demandera de vider les cendres qu’une fois toutes les 2 à 8 semaines selon votre utilisation et l’essence de bois.

Dans le jardin c’est un stabilisateur du PH, un répulsif à limaces et contre certains insectes. Dans votre maison, vous pouvez l’utiliser pour fabriquer de la lessive, un dégraissant ou un nettoyant pour vos vitres et notamment celle de votre poêle de masse ; vous prenez un chiffon mouillé, vous l’imbibez de cendre (attention aux résidus pour qu’ils ne rayent pas votre vitre), vous frottez et le tour est joué. Ou simplement, vous les emmenez à la déchetterie…

La distribution d’air dans votre foyer étant étagé et équilibré, il n’y a quasiment pas de particules en suspension à se coller sur la vitre pendant la flambée. Un léger dépôt peut apparaître après plusieurs flambées si le clapet d’arrivée d’air est fermé trop tard. En tout cas vous n’aurez pas à nettoyer la vitre plus de 2 ou 3 fois dans l’hiver. Un conseil pratique : vous pouvez la nettoyer quand vous videz les cendres.

Avantages (retour d'utilisateurs)
- Chaleur douce
- Durabilité exceptionnelle
- Economies constante sur la facture de chauffage
- Retour sur investissement (de 5 à 17 ans)
- Fonctionne sans électricité
- Multifonctions
- Economies de bois
- Le foyer est un four sans égal une fois l’apprentissage terminé
- Plus-value de la maison en cas de revente
- Prix de l’énergie constant dans l’avenir contrairement aux autres énergies
- Chauffage respectueux de l’environnement
- Pas de déplacement d’air donc air plus sain et moins de problèmes d’asthme
- Poêle totalement adapté à l’utilisateur et sa maison
- Pas de stress au coucher car il n’y a pas à recharger le poêle pour avoir des braises le matin
- Appareil totalement sécurisé
- Aucune maintenance à prévoir autre que l’entretien annuel
- La vision du feu est fascinante aussi bien pour les grands que les petits
- Pas de possibilité de dérégler l’appareil

Inconvénients (retour d’utilisateurs)
- Pas possible de déménager avec...
- La place sur le banc chauffant est toujours occupée soit par votre enfant soit par le chat

Les questions d’argent

Je propose différentes prestations et s’il est possible de donner un prix minimum, il n’est pas possible de vous donner un tarif sans avoir étudier votre projet.
• poêle de masse (hors fumisterie) : à partir de 12000 € HT
• cuisinière de masse (hors fumisterie) : à partir de 9000 € HT
• accumulateur de masse (hors fumisterie et hors poêle à bois) : à partir de 4000 € HT
• travaux de fumisterie associés à un poêle, une cuisinière ou un accumulateur de masse : à partir de 2500 € HT

• l’étude structure du sol si le poêle de masse est situé sur un vide sanitaire, une cave, à l’étage (obligatoire)
• la maçonnerie nécessaire au renforcement du support du poêle de masse si le résultat de l’étude structure l’exige
• le percement d’un mur extérieur pour canaliser l’arrivée d’air dédié au poêle (non obligatoire mais fortement recommandé)
• le création de chevêtres pour la création d’un conduit de fumée (il est très rare qu’un conduit existant soit satisfaisant en terme de dimensionnement et de normes)

Il est possible pour vous de faire une partie des travaux dits de préparation (en amont de l’installation d’un poêle ou d’un conduit de fumée). Vous pouvez prendre par exemple à votre charge le percement du mur pour l’arrivée d’air, la fabrication des chevêtres de plancher et de toiture pour le passage du conduit de fumée, l’évacuation des gravats en fin de chantier… Ce type d’accord sera antérieur au devis et ne pourra être rétrocédé à l’issue des travaux. Si la distance qui sépare votre maison de mon domicile est trop grande pour que je rentre chaque soir, il est possible de me proposer le gîte et le couvert afin de réduire votre facture et ma fatigue ! Je vous propose une remise sur votre facture, si vous êtes d’accord pour répondre aux questions et faire visiter votre poêle de masse à d’autres personnes intéressées par un poêle Bélénos.

Une à deux fois par an, vous devrez faire venir un ramoneur pour vérifier votre conduit de fumée (souvent compris entre 60 et 90 euros). En sus je vous conseille un ramonage de votre poêle de masse après un an d’utilisation puis tous les 5 ans pour vérifier le bon état de votre appareil et son bon usage. Je propose ce type de prestations à mes clients, ce sera pour nous une belle occasion de se revoir.

Notre collaboration

Avant tout, il s’agit pour moi de vous écouter pour que le résultat de mon travail corresponde à vos attentes voire les dépasse. Si le premier critère de réussite est la réponse énergétique à vos besoins de chauffage, j’attache beaucoup d’importance à ce que l’architecture et le visuel de votre poêle de masse vous plaisent. L’autre paramètre important est l’aspect humain de mon travail. Je suis amené à vous côtoyer chaque jour de chantier et j’accorde une attention particulière à ce que ma présence vous gêne le moins possible. Pour moi la relation que j’aurais avec vous est souvent l’inconnue qui se transforme en belle rencontre. Et c’est aussi pour ça que j’aime mon métier.

Chaque projet de poêle de masse est différent mais ils suivent tous les mêmes étapes :
- Etude de faisabilité : J’étudie avec vous les paramètres qui pourraient être un obstacle à votre projet (normes de fumisterie, caractéristiques de l’habitat, budget…)
- Phase d’aménagement : Lorsque la faisabilité de votre projet est vérifiée, deux possibilités se présentent selon la distance qui me sépare de votre habitation.
- Si vous êtes à proximité, je vous adresse un questionnaire à compléter que j’étudie préalablement à la visite de votre maison. Suite à la visite et l’étude du questionnaire, je démarre la phase d’aménagement du poêle sur-mesure. L’aménagement correspond au croquis architectural de votre poêle de masse dessiné à partir de vos souhaits de finition, de design et d’options. Je vous adresse ensuite un devis.
- Si votre habitation est éloignée, la démarche reste la même mais elle est soumise à un devis payant. Ces démarches seront effectuées suite à la signature du devis d’aménagement. Le montant dont vous vous serez acquittés sera ensuite retiré du devis de votre poêle de masse.
- Conception : Suite à la signature du devis poêle de masse, j’entame à mon bureau l’élaboration des plans technique de votre poêle de masse.
- Phase d’organisation préalable au chantier : Une fois la conception terminée, je passe commande auprès de mes fournisseurs pour la réalisation de votre poêle de masse.
- Chantier : Je réalise votre poêle de masse et les travaux induits (comptez un mois minimum entre la signature du devis et le début du chantier).
- Mise en route : Je démarre votre poêle de masse et je vérifie son bon fonctionnement
- Fin de chantier : Je vous remets les dossiers techniques nécessaires à l’obtention des aides et je vous fais signer le procès-verbal de fin de chantier.
- Transmission des savoirs d’utilisateur : Je vous montre comment utiliser simplement votre poêle de masse. Rassurez-vous en cas d’oubli, une notice d’utilisation vous sera transmise dans les quinze jours qui auront suivi la fin du chantier. Si les conditions s’y prêtent, nous pourrons même inaugurer votre poêle de masse avec quelques pizzas cuites au feu de bois !
- Maintenance et ramonage : Si vous habitez à proximité, je vous propose de nous revoir pour le ramonage de votre conduit de fumée et de votre poêle de masse.
- SAV : Jusqu’ici je n’ai pas eu à définir cette étape. Si cela devait arriver comptez sur moi pour être réactif et tout faire pour gérer le problème qui se présente

Deux semaines à plusieurs mois entre le premier contact et la signature du devis. La durée de cette phase d’aménagement, de dimensionnement et de réflexion dépend à la fois de la rapidité de vos choix et de mon planning. Au moins 4 semaines à compter de la signature du devis. Jusqu’à deux mois de chantier.

Je peux vous mettre en relation téléphonique avec mes clients. Si la distance n’est pas un frein, vous pourrez éventuellement visiter un poêle de masse et discuter avec le propriétaire.